Annulation de l’éthylotest obligatoire ?

La réforme de l’éthylotest obligatoire bat de l’aile et les tests de produits proposés à la vente accablent de plus en plus ce qui était censé aider la sécurité routière. L’éthylotest obligatoire sera-t-il annulé ?

annulation-ethylotest-obligatoire

L’éthylotest obligatoire

D’abord obligatoire dès le mois de Juillet 2012, puis à partir de Novembre 2012, et enfin début Mars 2013, l’étylotest a connu bien des périples. En effet, instaurée par l’ancien gouvernement français de Nicolas Sarkozy, la réforme de l’éthylotest obligatoire dans tous les véhicules a fait du bruit dans les chaumières ! Jugée comme « inutile » et encore un moyen de « dépenser de l’argent pour rien« , usagers et associations se sont insurgés contre cette réforme. Et il faut avouer que l’éthylotest ne remporte pas vraiment tous les suffrages. D’ailleurs, c’est bien pour cette raison que le Ministre de l’intérieur Manuel Valls, a déclaré qu’il reportait la mesure au mois de Mars 2013, se donnant le temps de réfléchir avec les acteurs de la sécurité routière, quant aux biens fondés de cette réforme. Le temps également de renoncer ou non à la mise en place de cette réforme de l’éthylotest obligatoire.

La LDC demande l’annulation

Le 16 Janvier 2013, la Commission « Vitesse, alcool et stupéfiant » du Conseil National de Sécurité routière recevait Christiane Bayard, Secrétaire Générale de la Ligue de Défense des Conducteurs (LDC). L’objectif étant d’aider Manuel Valls à prendre une décision sur l’éthylotest. Une pétition a été déposée ce même jour, signée par 467 563 conducteurs en faveur de l’abrogation de l’éthylotest obligatoire. Selon la LDC, cette mesure n’aurait pas été l’aboutissement d’une étude et n’aurait pas de lien avec une véritable politique de sécurité routière pérenne et efficace. Les fabricants d’éthylotests seraient à l’origine de tout ça.

1 éthylotest sur 2 est défectueux

Dans la même lignée que la LDC, c’est le magazine Que Choisir qui s’est également penché sur l’éthylotest. Pas moins de 12 modèles d’éthylotest ont été testés. Et les résultats sont d’ailleurs très inquiétants : la moitié des éthylotests testés sont défaillants. En effet, dans le cas d’un dépassement du taux légal, les éthylotests annonçaient un taux d’alcoolémie bien inférieur à la limite légale. A la mi-décembre, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) retirait de la vente plus de 400 000 éthylotests (chimiques ou électroniques) car jugés non conformes et même dangereux.

 EDIT : Nous apprenons ce jour que le Ministre de l’Intérieur Manuel Valls a reporté « sine die » l’éthylotest obligatoire.

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermes.

Stage de pilotage est un site independant.