Conseils pour conduire en hiver

En hiver, la conduite change du tout au tout. Il pleut beaucoup plus, selon votre localisation, il peut neiger, faire très froid et/ou même y avoir du verglas. Du coup, voilà quelques conseils et recommandations pour conduire en hiver pour préserver votre voiture malgré les faibles températures.

conduire-en-hiver

Protéger votre pare-brise

Vous allez pour partir au travail et là, vous voyez votre pare-brise givré. Pas de problème, un coup d’eau chaude et le tour est joué. Il ne faut pas faire ça !! Même conseil pour le chauffage mis à fond de cale ! La différence de température entre les faces intérieure et extérieure peut créer un choc thermique et si vous avez un impact, il peut très vite se transformer en fissure. Surtout si vous êtes adeptes de cette solution !

Il y a plus simple : nous vous conseillons d’allumer le moteur de votre auto 15 minutes avant le départ, de mettre le chauffage à allure modérée et de laisser le givre disparaitre seul. Vous pouvez frotter un peu avec un grattoir, mais de manière raisonnable ! Sinon, il vous suffit de poser un carton sur votre pare-brise et faire en sorte qu’il ne s’envole pas dans la nuit pour ne pas avoir de givre sur votre voiture !

Vérifications

Pour bien préparer l’hiver et un éventuel départ à la montagne, nous vous conseillons de vérifier 4 points essentiels :

La pression et l’usure des pneus : pour cela, rendez-vous en station-service, vous avez des gonfleurs automatiques (gratuits la plupart du temps). Si les conditions sont rudes par chez vous, pensez à vous équiper de pneus hiver. La gomme et les sculptures sont différentes et offrent une meilleure adhérence.

Les optiques : vérifier bien que tous vos feux marchent. Pour cela, embarquez avec vous un courageux pour braver le froid et faites des tests d’éclairage. Clignotants, feux de position, feux de croisement, feux de route, feux de brouillard avant/arrière, freins, warning et marche arrière. Pensez également à vous mettre une lampe de poche dans votre boite à gants, ça peut toujours servir.

La batterie : après un test visuel (pas d’oxydation, cosses bien serrées), tester la batterie pour voir si tout fonctionne bien. Si vous ne savez pas comment faire, demander à un professionnel ou à un proche qui s’y connait en mécanique et/ou électricité.

Les essuie-glaces : En général, si vos balais laissent des traces et/ou n’accomplissent plus leur rôle, il est temps de les changer. Maintenant, un témoin d’usure est présent sur les essuie-glaces. Il s’agit d’un cercle noir à la base, qui vire au jaune dès qu’il est temps de les changer.

Conseils de conduite

Lorsqu’il pleut ou que la route est humide, doublez votre distance de sécurité afin d’anticiper un freinage d’urgence et d’avoir de la place devant vous si la route est verglacée.

Roulez à allure réduite. Si le temps ne permet pas de rouler à 130 km/h sur une autoroute, respectez le code de la route et laissez tomber l’aiguille à 110.

Ne faites pas de manœuvres brusques ou irréfléchies sans avoir analyser la zone. Un tas de feuilles peut se révéler être très glissant, un endroit ombragé peut cacher une plaque de verglas ou une simple flaque être un nid de poule. Soyez prudent.

En cas de conduite sur neige, équipez vos pneus de chaînes à neige. Ce détail est plus qu’important, alors avant un départ en vacances vérifiez bien que vous les avez dans le coffre et à portée de main. Si vous êtes mené à rouler sur un manteau neigeux, avancez à très faible allure comme si vous n’aviez pas de moyen de freinage, n’utilisez que votre frein moteur.

 

Voilà quelques conseils qui vous permettront de limiter les risques cet hiver, mais avant tout : roulez prudemment !

Both comments and pings are currently closed.

Commentaires fermes.

Stage de pilotage est un site independant.